Rappel gratuit
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La Réflexologie et la Réflexothérapie dans les pathologies

La Réflexologie et la Réflexothérapie dans les pathologies

Le 23 novembre 2015
La Réflexologie et la Réflexothérapie dans les pathologies
Réflexologie, Réflexothérapie, maladies, douleurs, accompagner

        Sujet délicat que de se positionner sur une pratique dite « complémentaire » (je me souviens même d’une époque pas si lointaine où l’on disait « parallèle ») quand on doit aborder les maladies. Je me contenterai simplement de parler de la Réflexologie et de la Réflexothérapie et des possibilités de l’employer à bon escient dans l’accompagnement de maladies dites « graves ». Accompagner, en voilà un joli mot ! Que doit-on faire exactement ? J’entends quelqu’un qui a dit guérir ? Mais non, voyons ! J’ai bien dit accompagner, comme l’indique le dictionnaire d’étymologie, il y a les mots « avec », « pain », on retrouve le verbe associer ou le mot copain, donc avec qui mange t’on et partageons-nous le pain ? (vous me direz, en anglais, « pain » ne serait-ce pas la douleur ?) Quelle coïncidence ! Qui sait ? Tout ça ne sont que des vains propos, des divagations, peut-être, mais au fond, quel thérapeute digne de ce nom n’existerait-il pas essentiellement que pour le Mieux-être de son prochain et de lui-même ?

Apaiser les douleurs, donner du temps, un peu de répit, du repos de l’âme et du corps, s’accorder avec soi-même, ce sont mes mots, mais les maux des malades sont plus importants. Je suis un accompagnant de certains corps meurtris, un accompagnateur des dernières douleurs, un copain qui partage des instants uniques et fragiles, je partage le pain avec ceux qui veulent bien me l’accorder. On est tous des « amis » qui veulent du bien, oui, la Réflexologie et la Réflexothérapie sont une aide, un recours, comme le sont d’autres pratiques non conventionnelles et non conventionnées. Elles Ellepeuvent refléter un sens commun à chacun, d’ailleurs, la médecine conventionnelle allopathique nous invite de temps en temps en son sein, afin que la distribution de nos bons soins se manifeste librement. Des services spécialisés dans des hôpitaux, notamment les services en cancérologie, des cliniques, des centres de soins d’hospitalisation à domicile font appel à nos services et de plus en plus d’employés des services hospitaliers sont même formés à diverses techniques complémentaires. Nous rentrons dans certains protocoles de soins palliatifs afin de les compléter, ou encore après une chimiothérapie pour donner plus de confort au patient. L’action du Réflexologue et du Réflexothérapeute est bien plus vaste que ce que l’on pourrait imaginer, elle est heureusement au- delà d’un « simple » travail de bien-être.

Les mœurs changent, les habitudes, les mentalités évoluent, mais nous ne sommes pas en Chine, la tradition ne côtoie pas encore totalement et entièrement la patientèle des services de santé publique ou privée. Oui, il faut et faudra encore que les malades viennent nous chercher dans nos cabinets, mais soyons patients et persévérants et travaillons, apprenons à manger notre pain noir sans douleurs, accompagnons nous sur le chemin de la reconnaissance.

 Vous pourrez venir me rejoindre à mon cabinet situé à Nice, 34 Av. St. Augustin ou je me déplace à domicile sur le 06. ( Menton, Beaulieu-sur-mer, Villefranche-sur-mer, St Laurent-du-Var, Cagnes-sur-mer, Antibes, Cannes, Mandelieu, Grasse,....)